ActualitésMEDIASContact
 
 
English

De l'influence de la Syrie sur le Festival

Quelques mots sur La Passion selon Marie, création de Zad Moultaka pour le Festival 2011.

Zad Moultaka a choisi le syriaque pour écrire La Passion selon Marie ; il emprunte aux Évangiles de nombreux passages du drame. En cours d'écriture, il a voulu faire traduire du français vers le syriaque mots, phrases, enchaînements, voire des poèmes entiers pour rédiger son livret. La langue syriaque (ou araméenne) compte peu de locuteurs. Le traducteur devait de plus accepter de se confronter à la dimension sacrée des textes. De recherches infructueuses en refus, un poète syrien araméophone accepta finalement. Le déclenchement des émeutes en Syrie empêcha malheureusement le compositeur de se rendre auprès de lui. C'est finalement un Syriaque orthodoxe de Beyrouth qui en réalisa brillamment ces traductions.

Mis à jour le 09 sept. 2011


Centre culturel de rencontre
d'Ambronay
Place de l'Abbaye
01500 Ambronay

04 74 38 74 00


HAUT