ActualitésMEDIASContact 
English

Culture en danger

L'équipe permanente du CCR partage l'inquiétude et le malaise des salariés intermittents du spectacle.

La plupart de nos collègues qui animent le festival techniquement et artistiquement sont intermittents (15 techniciens et plus de 400 artistes). Sans eux, mais aussi sans nos nombreux bénévoles, notre festival n'existerait pas.
L'intermittence participe de l'existence d'une exception culturelle française, qui fait notre originalité et notre fierté. Grâce à ce régime, artistes et techniciens travaillent dans des conditions décentes avant, pendant et après un spectacle. Grâce à ce régime, un festival comme le nôtre peut s'entourer de professionnels aguerris, garantissant la qualité artistique et technique que nous défendons.
Nous mettons beaucoup d'espoir dans un nouveau dialogue (entre l'Unedic, le gouvernement, les organisations représentatives des salariés et employeurs du spectacle vivant et enregistré) qui permette de sauvegarder ce modèle d'économie culturelle, dont nous mesurons aujourd'hui pleinement l'impact positif sur le reste de l'économie.

Nous vous proposons de compléter et approfondir votre information en faisant la démarche de visionner sur internet les vidéos très explicites suivantes :

Intermittent, précaire à temps plein ?

Ripostes n°2


Plus que de longs discours, elles vous offriront un regard synthétique et argumenté sur la situation des précaires, chômeurs et intermittents en France. Merci de votre attention. 

 

Mis à jour le 10 oct. 2014

Centre culturel de rencontre
d'Ambronay
Place de l'Abbaye
01500 Ambronay

04 74 38 74 00


HAUT