ActualitésMEDIASContact
 
 
English

Bilan du 31e FESTIVAL D’AMBRONAY

La nouvelle génération tient toutes ses promesses !

Après l'apogée que fut le 30e anniversaire, l'année 2010 marque une nette progression par rapport à 2007 et 2008, avec l'édition de près de 14 000 billets. Le Festival capitalise sur son travail de conquête et de renouvellement des publics. En 2010, le taux de fréquentation moyen s'établit à 77%. Plus de la moitié des spectacles ont été remplis à plus de 90%, 11 spectacles ont franchi la barre des 95%, et 7 spectacles étaient complets. Les propositions « autour du Festival », scènes amateurs, ateliers, conférences et visites, ont concerné 1350 personnes.

Parmi les grandes réussites artistiques de cette édition, citons Il diluvio universale de Falvetti, par Leonardo García Alarcón, une oeuvre oubliée, magistrale et puissante au coeur de la thématique Méditerranée(s), qui a donné lieu à la rencontre du jeune maestro avec le percussionniste Keyvan Chemirani. Cette oeuvre a été enregistrée au disque et captée par Mezzo. Elle fera l'objet d'une reprise et de tournées en 2011 et sortira chez Ambronay Éditions.

Un autre programme était très en phase avec cette thématique, Méditerranée par Joël Suhubiette et les Éléments, qui a réuni, dans une savante alchimie, répertoire baroque et répertoire contemporain. Une oeuvre a par ailleurs été commandée au compositeur Zad Moultaka, présent dans ce programme, pour le Festival 2011.

Les Cabarets Méditerranée(s) ont suscité l'enthousiasme du public, tant sur les thèmes retenus et les artistes présents, que sur la forme : deux concerts sous le Chapiteau, entrecoupés d'une collation méditerranéenne.
Enfin, les Arts Florissants ont atteint des sommets d'excellence sous la houlette de Paul Agnew, que le public du Festival connaissait comme chanteur et qui révèle tout son talent de chef, précis et généreux.

Le Festival a offert un tremplin aux jeunes accueillis en résidence au Centre culturel de rencontre d'Ambronay durant l'année. Chaque samedi le public a pu découvrir l'un des quatre Jeunes Ensembles lors d'un concert à la Tour Dauphine. Ces concerts, complets pour la plupart, ont reçu un accueil chaleureux et un écho médiatique fort.

Le Festival s'est terminé en apothéose avec un formidable Jean-Christophe Spinosi, son impeccable ensemble Matheus tout en finesse et un contre-ténor qui a tenu toutes ses promesses, l'admirable David DQ Lee, tant attendu depuis sa découverte l'an dernier.
Jeunes chefs, jeunes solistes, jeunes ensembles… La relève baroque était au rendez-vous et a su convaincre spectateurs et professionnels de son talent et de son dynamisme.

Une grande convivialité a régné lors de ces quatre week-ends, accentuée par les diverses manifestations entourant les concerts : les scènes amateurs en plein air, les ateliers, les « mises en oreilles » préparant aux concerts de l'abbatiale, ou nouveauté de l'année, les visites sensorielles.
Le public s'est véritablement approprié les différentes scènes du Festival, passant de l'une à l'autre avec aisance et appréciant leur complémentarité. Ambronay cultive un brassage de population toujours plus large, mêlant artistes, mélomanes, amateurs, visiteurs, nouveaux publics, familles et abonnés fidèles.

Les partenaires institutionnels du Centre culturel de rencontre d'Ambronay ont accompagné cette 31e édition avec force, confirmant leur soutien à la structure et au Festival. Cinq nouveaux mécènes sont venus grossir les rangs du Club d'entreprises d'Ambronay.

Rendez vous pour la 32e édition du Festival, du 9 septembre au 2 octobre 2011 !

Alain Brunet et l'équipe du CCR.

Mis à jour le 08 oct. 2010
Bilan du 31e FESTIVAL D’AMBRONAY


Centre culturel de rencontre
d'Ambronay
Place de l'Abbaye
01500 Ambronay

04 74 38 74 00


HAUT